Étiqueté : résilience

Ce qui ne va pas selon moi… Une enquête chez les commerçants bruxellois (épisode 2)

S’ils ont souvent beaucoup de choses à dire de leur métier, les commerçants ne sont pas un public simple à approcher pour une ou un chercheur. Faute de temps et de disponibilité, méfiants, car souvent sollicités sans en percevoir la finalité ni les résultats, les gérants de commerces ont une parole rare et souvent mal comprise. Elle est toutefois riche en enseignements. Après avoir écouté attentivement cinquante commerçants depuis leur comptoir, les chercheurs du projet ReReB ont poursuivi leur enquête.

Gérer les déchets des commerces dans un quartier urbain dense : regards sur une logistique méconnue

Ces dernières années, les efforts réalisés par les particuliers et par les institutions pour réduire le nombre de déchets et rendre leur gestion plus responsable sont nombreux. Par ailleurs, le cadre législatif se renforce. Mais qu’en est-il des déchets issus des commerces ? Et comment cela se met-il en place dans les quartiers commerçants ?

“Résiste !”: de la résilience du commerce

La résilience fait aujourd’hui partie des incontournables des politiques de développement urbain. Fait-elle sens pour la sphère du commerce ? Qu’elle désigne la longévité d’un commerçant ou les transformations d’un noyau commercial, la notion soulève des questions qui sont intimement liées à l’environnement du commerce, tant économique, psychosociologique que géographique.

PRAS et commerce : un outil urbanistique à la hauteur des attentes ?

À Bruxelles, le Plan régional d’Affectation du Sol (PRAS) constitue le principal cadre urbanistique régulant le développement commercial au sein de la Région bruxelloise. L’analyse de l’évolution de l’offre commerciale bruxelloise de ces 20 dernières années permet-elle d’attester que le PRAS a atteint ses objectifs en matière de commerce ?

Ce qui ne va pas, selon moi… Une enquête chez des commerçants bruxellois (épisode 1)

Les idées reçues sont nombreuses à propos des commerçants : ils se plaindraient souvent et en particulier des désagréments liés aux chantiers, ils occuperaient les étages supérieurs de leur commerce, ils regretteraient le temps d’avant… À les écouter toutefois, des nuances se dessinent et certaines idées sont battues en brèche. Enquête à Bruxelles.

Les lunettes du chercheur

Les différents courants de recherche sur la relation entre le commerce et la ville partagent une même préoccupation : identifier les facteurs permettant de comprendre la viabilité d’un type de commerce donné à un endroit donné, à un moment donné. Plus que l’objet de la recherche, c’est la nature des facteurs explicatifs qui distingue les courants de recherche.