Étiqueté : méthodologie

Size matters. 10 ans d’évolution des points de vente à Bruxelles

On suit classiquement l’évolution des paysages commerciaux à partir de relevés de terrain qui comptabilisent le nombre de points de vente ou de services. Cependant, il est bon de tenir compte non seulement de l’évolution des effectifs, mais aussi de celle des surfaces nettes de vente. En fonction de l’indicateur suivi, les constats peuvent être différents, voire divergents.

Statistiques et recherche participative : décloisonner les approches du commerce

Les études sur le commerce utilisent souvent soit des dispositifs d’évaluation, qui mobilisent les chiffres, soit des procédures délibératives associant citoyens, scientifiques et décideurs. Les approches statistiques sont généralement associées à une démarche top-down, les indicateurs ayant pour fonction de préciser et d’affiner le sujet d’étude. Les approches fondées sur une participation locale sont, elles, franchement teintées d’une coloration bottom-up, cherchant au contraire à faire émerger des éléments théoriques à partir de la pratique. Sont-elles pour autant inconciliables ?

Les lunettes du chercheur

Les différents courants de recherche sur la relation entre le commerce et la ville partagent une même préoccupation : identifier les facteurs permettant de comprendre la viabilité d’un type de commerce donné à un endroit donné, à un moment donné. Plus que l’objet de la recherche, c’est la nature des facteurs explicatifs qui distingue les courants de recherche.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search